Connaissez-vous l’histoire des fêtes populaires madrilènes de San Cayetano et de La Paloma ?

Se plonger dans le côté le plus traditionnel de Madrid transmet un passé que les gens se refusent d’oublier, ancré dans les traditions les plus enracinées, peuplées de châles, de scottish et de costumes traditionnels. Pour cela, rien de mieux que de vivre les fêtes populaires madrilènes de San Cayetano, San Lorenzo et de la Paloma qui sont célébrées les unes après les autres au cœur de la capitale espagnole pendant la première quinzaine du mois d’août. Une occasion rêvée pour réserver un hôtel au centre de Madrid et profiter des fêtes les plus typiques de la ville. Réservez quelques jours dans votre emploi du temps et venez profiter des rues colorées, de la « limoná », des danses et des concours. Mais faisons d’abord connaissance avec l’origine curieuse de ces fêtes populaires qui ont en commun l’adoration d’un saint.

Concours de scottish à Madrid

L’histoire des fêtes de San Cayetano

L’église de San Cayetano abrite l’image de ce saint et les fidèles viennent tous les 7 août pour embrasser son pied droit. Au cours de la procession, ils essayent d’attraper une fleur du trône qui, selon la tradition, garantit du travail toute l’année. Qu’elle en est la raison ? Tout simplement parce que San Cayetano est le saint patron des gérants administratifs et des sans-emploi.

Selon la légende, San Cayetano, a toujours été du côté des pauvres et des malades. Il s’est d’ailleurs défait de tous ses biens pendant sa vie et ne demandait rien pour lui. Lorsque le besoin se faisait pressant, il faisait sonner la cloche.

Et pour célébrer San Cayetano, les habitants maintiennent la tradition de leurs ancêtres qui habitaient la rue de l’Ours : distribuer de la « limoná » qu’ils ont eux-mêmes préparée. C’est une boisson à base de cannelle, de citron, de sucre et de vin blanc. Sans aucun doute une autre très bonne raison pour venir vivre les fêtes populaires et se loger dans un hôtel au centre de Madrid pour en profiter en toute tranquillité sans avoir à prendre la voiture.

L’origine de la fête populaire de San Lorenzo

Après le coup d’envoi donné par la fête populaire de San Cayetano, c’est le tour de celle célébrée en l’honneur de San Lorenzo. Ce saint qui a vécu au IIIe siècle se consacrait également aux pauvres et aux nécessiteux. À la mort du Pape, il fut chargé de faire l’inventaire des biens mais au lieu de cela il les répartit entre les pauvres et donna à ses supérieurs les lépreux de la ville en leur annonçant que c’étaient eux le patrimoine de l’Église. Pour ces faits, il fut condamné et brûlé sur un bûcher un 10 août.

Les fêtes de la Paloma de Madrid

S’il y a une célébration qui dépasse toutes les autres, c’est bien celle de La Paloma. Avec une zarzuelita portant son nom, c’est la reine de fêtes célébrées durant la première quinzaine du mois d’août. Une très bonne occasion pour venir passer quelques jours dans un hôtel au centre de Madrid et profiter de cette célébration qui se déroule dans les rues du quartier de La Latina.

Mais quelle est l’histoire de ces fêtes ? C’est l’une des plus curieuses étant donné que, dans ce cas, elle n’est pas organisée en l’honneur d’un personnage comme d’habitude mais en l’honneur d’un tableau. En 1787, une femme pieuse dénommée Isabela Tintero trouva des enfants jouant dans la rue avec un tableau de l’image d’une vierge. Elle le récupéra et le restaura, puis le plaça sur la porte de sa maison. Sa renommée grandit à tel point qu’on décida de construire une église pour accueillir tous les fidèles qui venaient voir la vierge, église qui par la suite prit le nom de La Paloma à l’image de la rue où elle se trouve.

Vous voulez découvrir personnellement les fêtes populaires de San Cayetano, de San Lorenzo et de la Paloma ? Réservez une chambre dans un hôtel au centre de Madrid et vivez la plus pure tradition !

Author description

sidorme-user

About the author: